Déontologie

Centre d’Analyse Psycho-Organique de Paris

CODE DE DEONTOLOGIE

TITRE I – LES OBLIGATIONS GENERALES DU PSYCHOTHERAPEUTE

Art. I/ 1 – Toucher – massage
Le psychothérapeute touche et masse parfois son patient. Il doit être très attentif au fait qu’il encourage régression et projections. Cela lui confère un pouvoir supplémentaire qui l’amènera à respecter l’histoire et le désir du patient.
Art. I/ 2 Processus thérapeutique personnel
En plus de sa formation théorique et pratique, le psychothérapeute a suivi une psychothérapie pendant plusieurs années avec le même psychothérapeute.
Art. I/ 3 – Supervision
Par la supervision le psychothérapeute se donne les moyens d’éclairer le rôle qu’il joue avec ses patients, du pouvoir que cela lui donne et du jeu de ses propres désirs sur l’autre.
Art. I/ 4 – Compétences professionnelles et perfectionnement
Sa formation et son développement personnel doivent faire l’objet d’une constante régénération tout au long de sa carrière.
Art. I/ 5 – Indépendance professionnelle
Le psychothérapeute ne doit pas accepter des conditions de travail qui porteraient atteinte à son indépendance professionnelle et, notamement, qui l’empêcheraient d’appliquer les principes énoncés ici.
Art. I/ 6 – Attitude et devoir de réserve
Le psychothérapeute, conscient de son pouvoir, s’engage à une attitude de réserve vis à vis de ses patients.
Art. I/ 7 Garantie de l’anonymat
Le psychothérapeute prend toutes les précautions nécessaires pour préserver l’anonymat des personnes qui le consultent ou l’ont consulté.
Art. I/ 9 – Groupe : anonymat et discrétion
En séance collective, le psychothérapeute prescrit aux membres du groupe une obligation de secret quant à l’identité des participants et de discrétion sur le déroulement des séances.En séance de groupe, le psychothérapeute interdit le passage à l’acte sexuel entre les participants et tout acte dommageable aux personnes et aux biens.

TITRE II – DEVOIRS DU PSYCHOTHERAPEUTE VIS A VIS DE SES PATIENTS

Art. II/ 1 – Secret professionnel
Le psychothérapeute est soumis aux règles usuelles du secret professionnel qui s’étend à tout ce qu’il a vu, entendu ou compris au cours de sa pratique.
Art. II/ 2 – Respect de l’individu
Le psychothérapeute respecte  l’intégrité et les valeurs propres du patient dans le cadre du processus de changement.
Art. II/ 3 – Choix du psychothérapeute
Le psychothérapeute respecte et facilite le libre choix de son thérapeute par le thérapisant.
Art.II/ 4 – Abstinence sexuelle
Le psychothérapeute s’abstient de toutes relations sexuelles avec ses patients ainsi qu’avec ses étudiants et ses collègues qu’il forme ou supervise.
Art. II/ 5 – Honoraires
Chaque psychothérapeute fixe lui-même ses honoraires en conscience.
Art II/ 6 – Information sur son exercice
Toute information s’adressant au public doit être faite dans un souci d’exactitude et d’objectivité.
Art. II/ 7 – Changement de thérapeute
Respecter, dans l’intérêt du patient, et par respect d’un collègue, toute relation  thérapeutique engagée avec un autre thérapeute.
Art. II/ 8 – Continuité
Le psychothérapeute se doit d’assurer la continuité du travail de son patient.

TITRE III – RAPPORTS DU PSYCHOTHERAPEUTE A SES CONFRERES, AUX AUTRES PROFESSIONNELS DE LA SANTE ET AUX INSTITUTIONS

Art. III/ 1 – Personnel adjoint
Le psychothérapeute fait respecter le présent code par les personnes dont il est amené à se faire entourer.
Art. III/ 2 – Règles de confraternité
Aucune pratique ni institution ne pouvant prétendre à l’exclusivité ou à la primauté sur les autres dans la compétence psychothérapeutique, le praticien est tenu au devoir de réserve par rapport à ses confrères.
Art. III/ 3 Utilisation du nom
Nul n’a le droit, dans un texte informatif ou publicitaire, d’utiliser les nom et titre d’un psychothérapeute dans son autorisation expresse et son accord écrit.