Le centre

En 1975, le psychothérapeute norvégien Paul Boyesen crée l’Analyse Psycho-organique (APO), et ouvre des sessions de formation à Paris. Cette nouvelle approche tisse des liens entre l’approche freudienne et l’apport psycho-corporel de Reich et ses successeurs.

L’APO attire de nombreux thérapeutes à la recherche d’une pratique prenant en compte la globalité de l’être humain incarné. Cette dynamique permet en 1982 la création du CAPOP par une équipe de jeunes  thérapeutes. Ils aménagent d’anciennes caves voutées auxquelles on accède par une cour calme du 11ème arrondissement de Paris.

Le CAPOP devient un lieu de référence pour l’APO, et contribue activement à sa croissance : thérapies individuelles, en groupe, conférences, formations, covisions, supervisions… Récemment le centre s’est ouvert à des praticiens ayant d’autres approches thérapeutiques, devenant ainsi un lieu pluriel, tout en restant majoritairement basé sur l’APO.

Capop salle d'attente

Capop constellations familiales

Capop - Salle n°1 pour les thérapies individuelles

Capop - Salle n°2 pour les thérapies individuelles

Capop - Salle n°3 pour les thérapies individuelles

Capop - Salle n°4 pour les thérapies individuelles